Almanar du Maghreb
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

Mise en garde contre la secte des wahhabites. (SECTE DES SAOUDIENS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mise en garde contre la secte des wahhabites. (SECTE DES SAOUDIENS)

Message par Admin le Lun 16 Nov - 16:44

Bismillahi.

Mise en garde contre la secte des wahhabites.

Ce groupe s'est détourné de l'obéissance à Allah et à Son Messager en suivant une voie différente de celle des croyants. s'agit du groupe des wahhabites. Ce groupe a été fondé il y a 250 ans par un homme de la région du Najd, et aux financements internationaux mis à une région de la péninsule arabe dont la capitale est Riyad. Leur fondateur s'appelle Mouhammad Ibnou[1] 'Abdi l-Wahhab. Une racaille de gens l’a suivi par la suite et ont propagé à leur tour sa dissension.

Le Messager de Allah (Paix et Bénédiction sur lui !) nous a bien mis en garde contre la dissension de cet homme lorsqu'on lui cita la région de Najd pour qu'il fasse des invocations de bénédiction en sa faveur. Il ne donna pas satisfaction à ceux qui le lui demandaient mais il a dit au contraire ce qui signifie : "C'est de là-bas qu'apparaîtra le fer de lance du diable" [rapporté par Al-Boukhariyy].

Extrait du livre la discorde causé par les wahhabites écrit par LE MOUFTI DES CHAFI'IY[2] A LA SAINTE MECQUE AS-SAYYID ACH-CHAYKH AHMAD BIN ZAYNI DAHLAN (1232-1304 H)

De nombreux hadith du Prophète annoncèrent de façon claire cette discorde comme sa parole : ce qui signifie : "Des gens sortiront de l'Est, ils lisent le Qour'an alors que leur lecture ne dépasse pas leurs gorges. Ils sortent de la religion aussi vite que la flèche qui traverse la cible ; leur signe est qu'ils se rasent le crâne".

Ce hadith a été rapporté dans de nombreuses versions dont certaines sont dans le Sahih[3] de al-Boukhariy, et certaines dans d'autres livres. Par conséquent, nous n'avons pas besoin de nous étendre en les rapportant toutes ou en citant le nom de tous ceux qui les ont transmises ; car celles-ci sont sûres (Sahih) et très répandues. Ainsi, dans sa bénéfique parole qui signifie : "... leur signe est qu'ils se rasent le crâne", il y a une déclaration explicite contre ce groupe [duquel nous mettons en garde].

En effet, [les wahhabites] ordonnaient à toute personne qui les suivait de se raser le crâne. Cette particularité ne fut celle d'aucune secte, ni des khawarij (kharijites[4]), ni des sectes qui existaient avant la venue des wahhabites. A ce sujet, le Moufti de Zabid As-Sayyid 'Abdou r-Rahman Al-'Ahdal a dit : "il n'y a pas besoin d'écrire des livres pour répliquer contre les wahhabites, car suffit comme riposte contre-eux la parole du Prophète de Allah [qui signifie] : "... leur signe est qu'ils se rasent le crâne", car cela n'a jamais été pratiqué par un groupe d'égarés si ce n'est par eux".

LE RECIT CONCERNANT LES GENS DE TA'IF ET CE QU'ILS SUBIRENT DE LA PART DES WAHHABITES.

Lorsqu'ils entrèrent dans at-Ta'if ils se livrèrent à une tuerie générale des gens, adultes et jeunes, ceux qui sont commandés comme ceux qui commandent, les notables et les gens du commun. Ils égorgèrent même le nourrisson sur la poitrine de la mère ; ils montaient dans les maisons, faisaient sortir ceux qui s'y réfugiaient et les tuaient. Ils trouvèrent un groupe qui étudiait le Qour'an et ils les tuèrent du premier au dernier. Ils massacrèrent tous ceux qui s'étaient réfugiés dans les maisons, ensuite ils allèrent vers les boutiques et les mosquées et ils tuèrent les gens qui s'y trouvaient. Ils tuèrent l'homme dans la mosquée alors qu'il était dans le roukou'[5] ou dans la prosternation jusqu'à l'extermination de tout ce monde ; alors malheur à eux de la part du Tout-Puissant qui détient [par Sa puissance] les cieux. Il ne resta des gens de Ta'if (c'est-à-dire des combattants de cette ville) qu'un groupe d'un peu plus de 20 personnes. Ils se réfugièrent dans la maison des Al-Fitniy, ils la barricadèrent et la protégèrent des tirs de balles pour qu'elles ne les atteignent pas. Il restait aussi un autre groupe à la maison des Al-Fa'r, composé de 270 combattants ; ils les combattirent toute la journée et les occupèrent par leur résistance, et ceci continua le deuxième et troisième jour. Nous avons la même chose de nos jours cela en Algérie, Égypte, etc.

Chaque jour, les bédouins entraient dans la ville de Ta'if et s'accaparaient des biens. Ils pillaient l'or et l'argent, les biens commerciaux, les biens mobiliers etc. Ils se jetaient sur les richesses comme les papillons autour du feu, et les biens dans leur campement étaient devenus comme des montagnes. Ils prirent tout sauf les livres qu'ils éparpillèrent dans les places publiques, les rues et les marchés où le vent les faisait voler. Parmi ces livres, il y avait, d'exemplaires du Qour'an[6], d'exemplaires de parties du Qour'an en plusieurs milliers, d'exemplaires des recueils de Al-Boukhariy, de Mouslim[7] et d'autres livres de hadith, de fiqh, de grammaire et d'autres sciences religieuses. Les livres restèrent ainsi dans les rues pendant des jours où ils les piétinèrent sans que personne ne put en retirer un seul papier.

Si j'avais cité pour toi tout ce que faisaient ces gens-là comme ce genre d'exemple, j'aurais rempli des cahiers et des feuilles. Ce que j'ai cité suffit largement et Allah, Lui, Qui est exempt de toute imperfection et Qui est très vénéré, sait toute chose.

Voilà leur réalité, mettez-vous donc en garde contre eux. Ils sont encore plus dangereux que de simples assassins ; ils corrompent la croyance des gens et les endoctrinent de principes de désordre et de violence.

Comme vous avez pu le remarquer, les wahhabites constituent un groupe qui a dévié de la tradition prophétique, et par-là même, de l'ensemble des musulmans. Au fond, ce groupe qui se nourrit d'ignorance, d'extrémisme dans le dogme et de violence dans l'action, diffuse sa propagande par les richesses des pétrodollars. Ces richesses se transforment peu à peu en propagande intolérante et en actions violentes. Les wahhabites de nos jours se réfèrent aux actions de leurs prédécesseurs, c'est-à-dire à leurs guerres, leurs massacres, leurs pillages, etc. Musulman mon frère, préserve-toi des wahhabites et cela en apprenant à les reconnaître.

Sache, musulman mon frère, que les principaux points qui fondent le dogme wahhabite sont au nombre de quatre :

1- Le Tachbih, c'est-à-dire l'anthropomorphisme[8] et l'assimilation du Créateur aux créatures
2- La négation pure et simple de toute forme de tawassoul, c'est-à-dire de l'invocation du Créateur par la demande d'intercession des prophètes et des saints
3- Le refus radical de toute innovation ayant un lien avec la Religion.
4- L'abjuration des quatre écoles de jurisprudence sunnites, c'est-à-dire des quatre Madhahib[9] : le Hanafiy, le Malikiy, le Chafi'iy et le Hambaliy.

Soyez sur vos Gardes et Mettez en Garde contre les Groupes égarés des WAHHABITES ET DE LEURS SOUTIENS
Assalam'alaicum wa rahmatullahi wa barakatuh.

Un pêcheur du web. Second avis :

J'ai trouvé une note intéressante sur Mohammad ibnou abdel Wahhab ainsi que le groupe nommé wahhabisme. Ceci est très étrange pour un homme qu'on nomme cheikh al-islam.

Le Wahabisme fut fondé par Muhammed bin Abdulvahhâb. Il était né à Hureymila à Nadjd en 1111 [1699] et il mourut en 1206 [1791]. Précédemment, il était allé à Baghdâd, Basra, Iran, Inde et à Damas, en vue de voyager et de commercer. En 1125 de l’Hégire [en 1713], à Basra, il est tombé en piège de Hempher, l’agent Britannique et il a été employé aux travaux pour “la destruction de l’islâm”, menés par les Britanniques. Il a publié les choses corrompues que l’espion avait faites écrire sous le nom de “Wahhabisme”. La fondation du Wahhabisme est écrite en détail dans le livre intitulé “les confessions de l’agent Britannique”. Il retrouva et lut le livre vicieux écrit par Ahmed İbni Taymiyya de Harran [661-728 [1263-1328] à Damas, incompatible avec Ahl-i sunna, il fut renommé comme “Cheikh-i Nedjdî”. Les savants de la Mecque écrivirent, en 1221 de l’Hégire, des réponses excellentes au livre “Kitâb-ut tawhîd” qu’il composa ensemble avec l’espion Anglais et le réfutèrent à l’aide de documents puissants. Cette réfutation nommée “Sayf-ul-Djabbâr” fut publiée récemment en Pakistan et puis imprimée en ofset et republiée en 1395 de l’Hégire [1975] à Istanbul. Abdurrahman, le petit-fils de Muhammed, fils d’Abdulvehhâb commenta le livre “Kitab-ut-tavhîd” et un Wahhabite nommé Muhammed Hâmid l’interpola et il la publia sous le titre de “Fath-ul-madjid” en Egypte. Les idées erronées de Muhammed bin Abdulvahhâb [le fils d’Abdulvahhâb] abusèrent les villageois, les habitants de Der’iyya et leur chef Muhammed bin Su’ûd. Ceux qui acceptèrent ses idées qu’il appela Wahhabisme, s’appellent “Wahabites” et “Nadjdî”. il s’imposa lui-même comme Qadî [juriste] et Muhammed bin Su’ûd comme Emîr [Gouverneur]. Il fit admettre qu’on remplacerait toujours ses descendants dans ses postes et il avait déclaré comme une loi que ses descendants seulement leur auraient succédé.

Abdulvahhâb, le père de Muhammed, était un Musulman pieux. Lui et les savants de Médine comprenaient que ses paroles auraient fait commencer un mouvement hérétique et une voie erronée et en leur conseillant de ne pas lui parler, ils mettaient le peuple en garde. Mais Muhammed bin Abdulvahhâb proclama le Wahhabisme en 1150 de l’Hégire [1737]. Il maudit les idjtihads des savants de religion. Il s’éloigna de l’Islâm si loin qu’il appela les Sunnites comme infidèles. Il dit que celui qui visitait la tombe d’un Prophète ou d’un awliya et qui s’adressait à lui avec les paroles telles que “Yâ Nabiyallah!” [Ô Prophète d’Allah] ou “Yâ Abd ul-Qâdir!”, serait un païen, un infidèle.

A lire :
Rappel : En Tchétchènie, le secte du Salafisme (taymiyisme, wahhabisme, etc.), selon certains observateurs et témoignages digne de foi, serait responsable : 1) de l'arrêt du Tabligh, vue que ceux-ci considèrent, et selon leurs cheiks de l'Arabie, cette façon de propager la foi dans le monde islamique et autre comme une innovation, action étrangère avec l'Islam, une secte d'égarés et d'associateurs, etc. Ceci étant en fait le résultat auquel seraient parvenus les élèves tchétchènes et autres ayant étudiés en terre Arabie. 2° Plus effrayant ! Certains enfin tu.ent (ou tu.eraient) de sang froid toute personne ou tout chef spirituel se réclamant de confréries (soufiya) ? Ne considèrent-ils pas tout adepte d'une confrérie comme un mécréant ? Un associateur ? Un innovateur ? Quitte ensuite de mettre tout cela sur le dos d'autres personnes dont les forces d'oc.cu.pation. Depuis ce jour, les soumis de Tchétchénie vivent donc les misères que nous leur connaissons. Et Dieu est plus Savant !
Autre : Le Shaykh Ahmad Ibn Idrîs face aux juristes Wahhabites.
Autre : les Mémoires de Mr. Hempher, Espion britannique au Moyen-Orient. Celui... qu'il semble même épouser en fait l'Islam tout en accomplissant sa fonction qui est de le ruiner en organisant le Wahhabisme.
Autre : Les Salafis au Yémen ou… la modernisation malgré tout
"Ils le disent… c'est donc qu'ils le sont !" ou les pièges du discours de l'objet...
Autre : Point de vue : Comment une mosquée pour anciens nazis est devenue le centre de l'islam radical...

Admin
Admin

Messages : 107
Date d'inscription : 15/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://almanar.super-forum.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum